Accueil | Analyse fonctionnelle | Analyse materielle | Approche temporelle | Régulation

APPROCHE TEMPORELLE

Le régulateur délivre une grandeur réglante qui permet de contrôler le Gradipak ou le contacteur statique par l'intermédiaire du convertisseur. Cette grandeur réglante est proportionnelle à la puissance à fournir pour chauffer le four:

La grandeur réglante est directement proportionnelle à la puissance à fournir

GR1.gif (3445 octets)

La grandeur réglante est proportionnelle à la puissance à fournir par le rapport cyclique

GR2.gif (3590 octets)

Les différents chronogrammes des sorties seront comme les suivants:

chrono1.gif (7592 octets)

chrono2.gif (7316 octets)

(NB si les périodes de la commande sont à l'échelle les périodes des tensions aux bornes de la résistance chauffante ne le sont pas).

Explication 1: Nous pouvons remarquer que l'amorçage et le désamorçage des commutateurs du Gradipak se fait à 0 tension c'est à dire à 0 courant puisque le récepteur est de type résistif. Cela implique un meilleur fonctionnement du système car il n'y a pas d'appel de courant au démarrage.

Explication 2: De plus le nombre de demi période positive est égal au nombre de demi période négative ce qui implique une tension moyenne résiduelle nulle.

formule3.gif (1770 octets)

chrono3.gif (6983 octets)

(NB si les périodes de la commande sont à l'échelle les périodes des tensions aux bornes de la résistance chauffante ne sont pas à l'échelle).

Nous pouvons remarquer que l'amorçage et le désamorçage des commutateurs du contacteur statique se fait à 0 tension comme sur le Gradipak. Cela implique un meilleur fonctionnement du système car il n'y a pas d'appel de courant au démarrage. Par contre le nombre de périodes négatives et positives peut être différent, ce qui implique une tension moyenne non nulle.

chrono4.gif (8713 octets)

chrono5.gif (9462 octets)